Test du jeu The Last of Us Part 1 – Rééditer à gros prix

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Pour paraphraser un chroniqueur économique, The Last of Us Part 1, « en avions-nous réellement besoin ? ». Considérant que le jeu original a déjà fait l’objet d’une remastérisation sur PlayStation 4, la question se pose. Je tenterai donc d’y répondre afin de vous aider à déterminer si cela vaut la peine que vous déboursiez un autre 90$ pour une autre réédition du mythique jeu de Naughty Dog !

  • Disponible sur: PlayStation 5, PC
  • Prix: 89,99$ + txs

Encore d’actualité en 2022 ?

Je ne reviendrai pas sur tous les aspects de The Last of Us. Considérant que ce dernier fut un énorme succès sur PlayStation 3 et que certains l’ont même désigné comme le meilleur jeu de la dernière décennie, il y a fort à parier que vous le connaissez déjà et que vous savez ce qu’il propose.

En fait, en jouant à The Last of Us Part 1, je me suis plutôt demandé si le jeu demeurait aussi bon en 2022. Sans grande surprise, c’est le cas. The Last of Us représente une étape importante dans l’histoire du jeu vidéo. L’aventure de Naughty Dog a amené le jeu de survie à saveur narrative à un autre niveau si bien que dans le genre, il y a un avant et un après The Last of Us.

Encore aujourd’hui, force est d’admettre que le périple mettant en vedette Joel et Ellie demeure exceptionnel. Non seulement le design du jeu est-il quasi-irréprochable, mais certaines scènes de ce dernier nous font encore frissonner. Certes, le jeu n’est pas aussi déstabilisant que sa suite, mais il n’en demeure pas moins que certaines séquences m’ont chamboulé, et ce même si je les connaissais déjà.

The Last of Us Part 1 n’est donc pas qu’un excellent jeu, mais aussi un titre important à visiter ou revisiter encore en 2022.

Une simple réédition ? Détrompez-vous !

Vous vous demandez peut-être si The Last of Us Part 1 est une réédition de la réédition parue sur PlayStation 4. Je vous rassure tout de suite: ce n’est pas le cas. Le jeu original a été complètement refait afin de tirer profit de la puissance de la PlayStation 5 ou de votre PC.

Visuellement, on a donc droit à un jeu équivalent à The Last of Us Part II. Les modèles de personnages sont beaucoup plus détaillés et les environnements sont époustouflants. D’ailleurs, ce sont les détails présents dans les décors qui rendent le jeu d’une beauté éclatante. J’ai été particulièrement subjugué par chaque goutte de pluie créant sa propre onde sur une flaque d’eau ou encore par chaque feuille d’un arbuste bougeant indépendamment selon la force du vent. Ajoutez à cela des options contemporaines telles que la possibilité d’y jouer jusqu’à 120 images/seconde sans aucun ralentissement, l’option du HDR et la compatibilité du 4K. Ainsi, malgré quelques petits accrocs comme des mouvements robotiques des personnages occasionnels, The Last of Us Part 1 représente bel et bien un jeu de nouvelle génération.

L’ambiance sonore a également été retravaillée. Si on ne peut améliorer l’excellent doublage ainsi que la bande sonore aussi simple que puissante du jeu original, on a rehaussé les effets ambiants. Ainsi, si vous avez l’équipement nécessaire, je vous recommande d’y jouer avec un casque 3D ou encore avec un système de son 7.1 permettant de générer du son ambiant. L’immersion s’en trouve accentuée lorsqu’on entend le bruit de l’eau ou bien les bourrasques de vent nous effleurer, sans oublier les cris des infectés ou les paroles des humains cherchant à nous éliminer.

Autrement, comme il l’a fait dans ses derniers jeux, Naughty Dog a inclus une soixantaine d’options d’accessibilité. De ce fait, vous pourrez paramétrer le jeu comme vous le désirez afin d’avoir l’expérience souhaitée. En outre, les malentendants ont accès à plus d’options visuelles tandis que ceux avec une moins bonne vision peuvent activer le doublage des options pour qu’absolument tout dans le jeu soit narré. Ce sont de belles petites pensées qui permettent à quiconque d’apprécier le jeu selon sa situation.

The Last of Us Part 1
Forbes

Édition ultime avec de nouveaux modes

Sans surprise, vous aurez donc compris que The Last of Us Part 1 est la version ultime du jeu de Naughty Dog. Plutôt que d’offrir une réédition PlayStation 5 d’une réédition PlayStation 4, Naughty Dog a retravaillé l’ensemble de l’oeuvre originale pour proposer un jeu paraissant neuf. Lorsqu’ils sont joués l’un après l’autre, les deux The Last of Us sont désormais une seule grande oeuvre de la même qualité.

Ceci dit, en plus de l’extension Left Behind, les développeurs ont inclus quelques nouveautés pour ceux voulant d’autres défis. Par exemple, vous avez maintenant accès à un mode Speedrun si vous êtes un amateur de défis basés sur le temps de complétion. De plus, outre les six modes de difficulté mis de l’avant, vous avez aussi l’option d’activer le mode de mort permanente. De ce fait, si vous mourez sous les balles d’un humain ou les morsures d’un infecté, votre partie prendra fin pour toujours. De quoi donner un sérieux défi aux fans du jeu, spécialement lorsque cette option est combinée au mode de difficulté le plus élevé !

The Last of Us Part 1
Appuals.com

L’illusion de certaines améliorations

Malgré son excellence et les nouveautés offertes, je suis quand même demeuré sur ma faim par rapport à certaines promesses émises par Naughty Dog pour cette réédition.

Par exemple, le studio a mentionné que l’intelligence artificielle a été rehaussée. Il est vrai que certains ennemis sont plus réactifs, mais dans l’ensemble, je n’ai pas noté une grande différence avec l’édition originale. La majorité des adversaires réagissent avec la même intelligence qu’à l’époque, ce qui inclut des ennemis aussi bêtes que si on leur avait mangé le cerveau. Qui plus est, nos adversaires demeurent aveugles par rapport à nos alliés. De ce fait, ils ne réagiront que s’ils vous voient. Naughty Dog a beau avoir mentionné que ceux nous accompagnant se positionnent mieux qu’avant, cela ne fait aucune différence lorsqu’on voit que nos adversaires ne les remarquent même pas.

D’autre part, la DualSense n’est clairement pas exploitée à son plein potentiel. Une fois de plus, les développeurs n’ont pas été capables de reproduire des sensations réalistes grâce à la technologie de la manette. Certes, on sent bien des secousses et de la résistance plus ou moins importantes selon ce qui se déroule à l’écran, mais ce n’est rien de comparable avec Astro’s Playroom, qui demeure encore l’exemple le plus probant des possibilités conférées par la DualSense. De ce fait, ne faites pas de la compatibilité avec la DualSense un facteur d’achat si vous désirez vous procurer The Last of Us Part 1.

The Last of Us Part 1
AltChar.com

Devriez-vous y jouer ?

Bien honnêtement, il est difficile de noter un jeu comme The Last of Us Part 1. Comme jeu, il demeure exceptionnel et je m’y suis de nouveau immergé en ayant parfois l’impression de jouer à un tout nouveau jeu. La qualité indéniable de l’oeuvre explique donc la note ci-dessous.

En revanche, The Last of Us demeure The Last of Us. Oui, l’expérience a été significativement améliorée, mais il s’agit tout de même même du même jeu. En ce sens, j’ai plus de difficulté à le recommander à quelqu’un l’ayant déjà complété sur PlayStation 3, encore plus s’il s’est procuré la réédition sur PlayStation 4.

Qui plus est, je ne peux m’empêcher de trouver Sony quelque peu avare en demandant le plein prix. Naughty Dog a beau y avoir intégré une foule d’améliorations, la réédition aurait pu être proposée à rabais pour ceux ayant déjà acheté une édition précédente tout en l’offrant en à plein prix pour ceux ne se l’étant jamais procuré. Cette décision de Sony m’agace un peu et fait ombrage à un jeu qui, au risque de me répéter, représente un jalon dans la grande histoire du jeu vidéo.

Évaluation

Verdict

Demeurant encore exceptionnel grâce à une panoplie d'améliorations, The Last of Us Part 1 démontre que le jeu de Naughty Dog est important dans l'histoire du jeu vidéo malgré l'avarice de Sony.

Note finale : 4.5 sur un total de 5
Critères
The Last of Us Part 1
4.5

Points forts

  • Visuel époustouflant
  • Ambiance 3D nous immergeant davantage dans l'aventure
  • Édition revue et considérablement améliorée d'un jeu important dans l'histoire du jeu vidéo

Points faibles

  • Améliorations de l'intelligence artificielle peu convaincantes
  • La DualSense pas encore pleinement exploitée
  • Les alliés demeurent aveugles aux yeux des ennemis
  • Prix élevé pour ceux ayant déjà The Last of Us

Les dernières nouvelles

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Plus de jeux vidéo

Test du jeu Splatoon 3 – Revoir une panoplie d’éclaboussures

Test du jeu Splatoon 3 – Revoir une panoplie d’éclaboussures

Après deux ans de pandémie, le MEGAMIGS de Montréal revient dans une édition plus rassembleuse

Après deux ans de pandémie, le MEGAMIGS de Montréal revient dans une édition plus rassembleuse

Le studio québécois Lucid Dreams rejoint Indie Asylum en vue du lancement du jeu Biomorph

Le studio québécois Lucid Dreams rejoint Indie Asylum en vue du lancement du jeu Biomorph

Populaires

Gagnez un iPhone 14 grâce à PlanHub

Gagnez un iPhone 14 grâce à PlanHub

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis plus d'une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 23 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Il a également collaboré au magazine Web AffairesDeGars.com pendant une dizaine d'années avant de transporter sa passion du jeu vidéo sur Branchez-Vous. Par ailleurs, Daniel partage cette dernière par la parole grâce à d'autres projets, dont une chronique hebdomadaire sur les ondes de CHOI Radio X et la chaîne YouTube M2Gaming.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !