Facebook déploie la reconnaissance d’image dans son moteur de recherche

Intelligence artificielle

Il sera bientôt possible de lancer une recherche d’images sur Facebook qui tirera profit de l’intelligence artificielle afin de vous fournir des résultats plus précis et diversifiés.

C’est en effet ce que l’on retient d’un long article publié sur Facebook Code, le blogue technique du populaire réseau social. Concrètement, plutôt que d’uniquement se fier à la description accompagnant une photo hébergée sur Facebook, le moteur de recherche pourra compter désormais sur le soutien de la plateforme Lumos, un réseau neuronal entraîné à identifier les éléments affichés sur une image, afin de fournir de plus amples résultats.

Cette reconnaissance d’image est semblable à ce qu’offre d’ailleurs iOS 10 et Google Photos.

Qui plus est, elle n’est pas fondamentalement nouvelle : il s’agit essentiellement de la même technologie introduite par Facebook en avril 2015, mais qui avait pour objectif de permettre aux utilisateurs non-voyants d’entendre la description audio d’une image présentée par le réseau social.

Par exemple, si vous lancez une recherche pour «photos de poutine», Facebook affichera des images correspondant à cette description, à la fois selon les mots-clés utilisés par celle-ci et l’interprétation qu’en a fait Lumos, et toujours ordonnées selon votre degré de relation avec la personne l’ayant publié. Ainsi, les photos de poutine de vos amis apparaîtront en premier sur la grille, suivi des photos de poutine d’utilisateurs situés dans votre région, puis votre pays, continent, et ainsi de suite. Juste ce qu’il faut pour vous donner faim.

À noter que cette mise à jour affectera d’abord les utilisateurs résidants aux États-Unis. On ignore exactement quand Facebook a l’intention de déployer la fonction vers d’autres marchés, mais il y a fort à parier que la langue de Shakespeare sera obligatoire pour profiter de cette technologie. Rappelons que la recherche dans le graphe, introduite en janvier 2013 (il y a un peu plus de 4 ans), n’est toujours pas offerte en français.