Y a-t-il de la place pour une troisième roue sur le vélo téléphonique?

Mobilité

Exclusif
Liste de tags

Quatre-vingt-seize virgule trois pour cent. C’est la part du marché des téléphones intelligents que se sont partagé Android et iOS en 2014. Y a-t-il de l’espoir pour les systèmes rivaux?

À titre de comparaison, lors de l’élection présidentielle russe de 2012, Vladimir Poutine a obtenu 63,6% des votes. Or, voter pour ses adversaires est un tout petit peu plus risqué que de choisir un BlackBerry au lieu d’un Galaxy S6.

Ils ont pourtant bien essayé.

BlackBerry a changé de nom, lancé des appareils mieux reçus que les précédents, tenté de se distinguer de toutes les manières imaginables.

Microsoft a acheté Nokia, transplanté Cortana de Halo jusque dans ses téléphones et même rendu sa plateforme gratuite (façon de parler) pour les manufacturiers de tierces parties.

Mozilla a lancé Firefox OS dans une trentaine de pays; pas ici, ni aux États-Unis, ni en Chine, mais tout de même dans des marchés intéressants comme l’Inde, le Brésil et l’Union européenne.

Il paraît même que, si on cherche assez longtemps, on pourrait trouver trois ou quatre exemplaires du Z1 de Samsung, le vaporwarissime téléphone Tizen OS, quelque part dans les rues de Bangalore ou de Mumbai.

Résultat : les 93,8% de parts de marché que se partageaient Android et iOS en 2013 se sont effondrées à… euh… non, en fait elles ont augmenté à 96,3% en 2014, selon les statistiques compilées par la firme de recherche IDC.

Quelques comparaisons boiteuses

Oui, 96,3%, c’est beaucoup. À titre de comparaison, lors de l’élection présidentielle russe de 2012, Vladimir Poutine a obtenu 63,6% des votes. Or, voter pour ses adversaires est un tout petit peu plus risqué que de choisir un BlackBerry au lieu d’un Galaxy S6.

byebyedeathstar

Autrement dit, s’attaquer à un monstre bicéphale comme iOS et Android ces jours-ci, c’est à peu près aussi raisonnable que d’essayer de détruire une Étoile de la Mort en tirant au pif parce que le fantôme d’un vieux bonhomme qu’on connaît à peine nous a ordonné par télépathie d’éteindre notre ordinateur de vol super sophistiqué.

Oui, ça a marché pour Luke Skywalker, mais George Lucas n’écrit pas le scénario de la réalité. N’essayez pas de prétendre le contraire.

Dans le verre d’eau à moitié plein, l’eau est-elle potable?

Même si Windows Phone triplait soudainement sa part de marché pour atteindre 8%, il constituerait toujours le produit aux performances les plus gênantes de Microsoft.

Mais y a-t-il quand même un prétendant qui pourrait se tailler une place enviable entre les deux rois de la jungle en 2015? Ça semble improbable.

Considérons d’abord le no 3 mondial dans le domaine : Windows Phone, à 2,7% de parts de marché. À première vue, il s’agit du candidat le plus sérieux, d’autant plus que Windows Phone a connu une petite croissance en 2014 en termes d’unités vendues et que Microsoft espère sûrement faire des vagues avec Windows 10 plus tard cette année.

Mais même si Windows Phone triplait soudainement sa part de marché pour atteindre 8%, il constituerait toujours le produit aux performances les plus gênantes de Microsoft. Or, Satya Nadella a la mèche courte avec les divisions peu efficaces; on a pu le constater dans le dossier de Xbox Entertainment Studios, par exemple. Ironiquement, Windows Phone est donc peut-être plus susceptible de disparaître que ses concurrents moins populaires.

BlackBerry? Avoir fini 2014 ailleurs qu’à l’encan de liquidation constitue une victoire en soit, mais après avoir encore perdu les trois quarts de sa clientèle en 2014 par rapport à l’année précédente, la compagnie ne pèse plus que 0,4% du marché mondial. On passe à un autre appel.

Les autres? 0,6% si l’on additionne les résultats de tout le monde. Il faudrait un miracle.

Comment transformer un vélo en tricycle sans se casser la gueule

En fait, compte tenu de l’état actuel du marché, il faudrait que l’un des leaders implose pour qu’un rival puisse réaliser une percée.

applefanboy

Ce ne sera pas iOS, puisque Apple accapare 93% de tous les profits du marché et que sa clientèle est d’une fidélité déconcertante pour la concurrence.

Android constitue peut-être une cible plus vulnérable. Oui, il occupe 81,5% du marché et les livraisons d’appareils roulant sous l’une ou l’autre de ses trop nombreuses versions ont dépassé le milliard en 2014. Mais il y a un os : les manufacturiers d’appareils Android, y compris Samsung, n’encaissent à peu près pas de profits.

Il y a donc une opportunité, pour Microsoft, d’attiser le mécontentement des manufacturiers et de les convaincre que Windows Phone est un produit supérieur qui leur permettra de gagner plus d’argent. Il restera ensuite à convaincre les consommateurs qu’ils ont, eux aussi, intérêt à changer d’écosystème.

Comment y parvenir? Aucune idée. Et compte tenu des résultats médiocres de Windows Phone dans le passé, il est peu probable que ce genre de stratégie réussisse même avec les meilleurs arguments du monde.

Mais l’Étoile de la Mort semblait invincible, elle aussi.

  • Supreme Neptune God

    Un mot:

    cyanogenmod

    • Steve Rodrigue

      C’est une possibilité, mais CM restera toujours basé sur Android. Même, si il finissent par se dissocier de la version Google et de AOSP, il faudra que CM travaille vraiment fort pour attirer des utilisateurs et offriront encore LONGTEMPS le « package Google » afin d’attirer la clientèle.

      Il ne faut jamais oublier que de plus en plus de gens restent sous Android ou iOS parce qu’ils y trouvent les services applications qu’ils aiment et utilisent tout les jours!

  • Boissonnade

    Je sais que je vais donner l’impression de m’accrocher à un édifice en ruine, mais, ayant découvert Blackberry sur le tard, je me suis pris d’une sorte d’affection pour cette marque malgré ses carences. M’étant toujours un peu défini comme étant à la marge, je reproduis un peu cette situation sur les appareils auxquels je jette mon dévolu. L’entreprise n’est pas encore définitivement sortie de la fabrication de téléphones, elle en a annoncé d’ailleurs de nouveaux modèles au récent MWC, alors je peut espérer encore quelques années à bénéficier d’une utilisation de leurs smartphones qui, avouons-le, sont tout de même assez bien foutus au chapitre du design!

  • Alexandre Rodrigue

    L’Étoile Noire ne peut être détruite, mais affaiblis. La plupart des manufacturiers de mobiles ont également fait une excursion avec la plateforme Windows. Mais Windows Phone a connu un mauvais départ avec le 7 et ça reste collé aux yeux des chroniqueurs technos. La faible part de marché a aussi peut intéresser les développeurs qui a peut intéresser les fournisseurs et les clients par la suite. Et en 2015, malgré la refonte quasi totale de l’OS, toujours aussi peu de développeurs. Est-ce que Windows 10 et ses applications universelles vont changer la donne, malheureusement non. Le nouvel OS sera plus attrayant pour les fabricants.

    Par contre, je crois que la stratégie de Microsoft est parfaite. La mobilité doit être celle de l’expérience et non de l’appareil. Et cette idée est bonne, car on est possède généralement 2 ou 3 appareils (ou dans mon cas, 4-5), mais travailler sur un écran de 5 ou 6po, ce n’est pas optimale, à moins d’avoir un très beau clavier pliable blutooth (j’en veux un). On arrive à la maison ou au bureau et on peut finaliser notre travail plus vite. Avec les applications disponibles sur toutes les plates-formes, pourquoi devrais-je choisir un appareil sous Windows? Réponse simple, optimisation. Tout va rouler pour le mieux, encore plus si l’on a un appareil Microsoft (un jour Surface Pro tu sera mienne, oh oui, un jour.)

    Parlant d’appareil Microsoft, que dire des nouveaux Lumia 640 et 640 XL. Si leur petit frère, le 635 était considéré entrée de gamme, les 2 nouveaux sont plus dans le mi-moyen de gamme. Depuis l’arrivée du Lumia 535 (un entrée de gamme) et poursuivi par la suite avec l’entrée de gamme, les Lumia 435 et 532 (provenant de la défunte famille Nokia X), on a vu chez Microsoft la volonté d’offrir de vrais bons appareils (caméra frontale, 1 gig de RAM, 8 gig de stockage interne, carte microSD pouvant aller jusqu’à 128gig, batterie pouvant être remplacée et plus puissante). De plus, les 2 nouveaux pourront profiter de toutes les options disponibles de Windows 10. Tout ça, avec des téléphones à moins de 300$. La seule chose qui manque au Lumia 640 XL et, Samsung a vu très juste depuis le début, c’est le crayon. Un indispensable, à mon avis, pour les utilisateurs de téléphones grands formats (phablet, ça fait…. )

    Il est vrai que Android pourrait se casser la gueule, non, ça n’arrivera pas, du moins pas d’ici 3 ans. Par contre, ça manque de cohésion. Il doit y avoir plus de 10 versions d’Android qui circule sur le marché et les appareils ne peuvent être mis à jour.

    Et pour Apple, ça reste Apple. C’est inexplicable.

  • eslachance

    Je viens de changer de téléphone et cette fois-ci j’ai vraiment magasiné. En fait, j’ai regardé plusieurs modèles d’Android (puisqu’il y a une diversité importante), les plus récents iPhone, et même le Lumia 1020 qui m’a été hautement recommandé. J’ai complètement ignoré *shivers* BlackBerry.

    J’ai écouté des heures de vidéo de comparaison, surtout des utilisateurs d’un système qui passait à l’autre pour un défi (« J’ai utilisé un Android pendant 1 mois! », etc), et j’en suis venue aux conclusions suivantes:

    - L’écosystème Windows, bien qu’attrayant parce que *tout* à part mon ancien téléphone était déjà sous Windows, a été éliminé parce que malgré tout certaines applications sont simplement indispensables pour moi – comme tout ce qui est Google. Windows sans Desktop? Non merci. De toute façon… Vidéotron n’a pas de Lumia :P
    - Les iPhones sont toujours aussi barrés et fermés que dans le temps de mon 3GS, et je ne veux pas que ma première action soit de hacker le téléphone pour avoir des fonctionalités que le Android a depuis des années. Aussi, ça ne me tente aucunement d’installer iTunes et bonjour et tout le tralala nécessaire à son utilisation.

    Donc mon dévolu s’est posé à nouveau sur les téléphones Android et je n’ai eu qu’à choisir le modèle qui me convenait pour mon budget – dans mon cas, le Nexus 5.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Honnêtement, si j’ai eu à débrider (bref, jailbreaker) mon iPhone par le passé, je vois difficilement ce qui me pousserait à le faire aujourd’hui. La plupart des fonctions pratiques à mes yeux qui sont d’abord apparus sur Android se retrouvent maintenant sur iOS. Mais oui, si t’as une aversion pour iTunes, c’est peine perdue à la base.

    • Alexandre Rodrigue

      Tu aurais pu acheté le Lumia 830 (le meilleur Lumia disponible au Canada rapport qualité/prix, le 1020 étant un bon appareil, mais conçu pour la photo) chez Rogers et le débarré. Techniquement, ça fonctionne #1. J’ai acheté un Lumia 635 et je suis avec Vidéotron. Le réseau partenaire (réseau de Rogers) fonctionne maintenant sur réseau LTE, 3G et GSM. C’est un peu plus de trouble par contre, des fois, il y a des troubles de connexion de réseau (surtout sur le LTE), mais tu sembles savoir comment régler ce type de problème.

      Mais quelles applications indispensables as-tu besoin? J’essaye de voir et je ne trouve pas.

      Pour Windows sans desktop, je te dirais qu’il existe de très bonnes tablettes 7 et 8po pour moins de 200$ (la HP Stream 7 et 8, entre autres). De plus, les nouvelles applications d’Office vont arriver bientôt (il existe sur Android et iOS je sais).

      • eslachance

        Le plus gros problème avec les appli sur Windows Phone, ce n’est pas Microsoft – c’est Google qui refuse de développer des applications « Modern » (Microsoft, eux, n’ont pas de problème à développer Office sur Android!). Chrome, Google Keep, Google Hangouts, Google Drive, YouTube, Google Maps… vivre sans ça je sais pas je ferais comment. F*ck Bing.

        Sinon y’a aussi beaucoup d’applis qui ne sont pas sur le Windows Store: OkCupid (ben oui je date), Tinder (ditto), Banque Nationale (gestion de compte en ligne), L’appli officielle de la STM (je me déplace en métro), Plume (mon appli Twitter préférée), Prey (protection antivol), Trello… Et ça c’est juste les applis que j’ai installé dans la dernière semaine.

        Et question personalisation… Comment je ferais pour avoir mon wallpaper animé du vortex du TARIDS, moi? Certainement pas sur le iPhone! ;)

        • Alexandre Rodrigue

          Je ne sais pas quelle version de Windows Phone t’as utilisé ou vu, mais la nouvelle 8.1 est à des années-lumières de 7.8 On s’en va de plus en plus vers Windows 10.

          Google Drive = Onedrive 5 gig en partant, 15 autres si tu rajoutes l’upload de photos, 1 tera, voire illimitée si t’as Office 365
          Chrome= IE marche bien, reste à voir Spartan et ya Opera Mini. Tes favoris se synchronisent aussi bien sur IE.
          Google Hangouts = Skype ou Skype Qik (j’imagine, je ne connais pas ça)
          Youtube = le site web sur mobile marche bien
          STM = j’imagine qu’ils ont un site web mobile sinon Here Transit, c’est excellent pour le transport en commun, je l’ai utilisé quelques fois à Montréal.
          Google Maps – Here Maps et Here Drive+, meilleure application GPS que j’ai vu, qui marche en offline aussi. Les prochaines versions de l’app Cartes vont être améliorer, mais ça marche bien, les vues satellite sont plus à jour.
          La Banque Nationale doit aussi un site web efficace (Desjardins en a et c’est très bien)

          Pour les autres applis, je ne peux t’aider plus. Je ne les connais pas, mais bref, faut pas que ta vie passe par ton téléphone non plus. Mais j’avoue que voir un bon vortex animé c’est tellement cool….

          • eslachance

            Désolée mais non, « Tes applications peuvent toutes êtres accédées à partir de IE mobile » n’est pas une réponse valide à « Les applications que j’utilisent n’existent pas », pas plus que « Tu peux utiliser le mode Desktop sur ton PC ». Sinon, des applications ça n’existerait pas et on aurais tous Chrome OS partout.

          • Alexandre Rodrigue

            Malgré les apps Modern, j’utilise beaucoup les sites web ou app Bureau sur Windows 8.1, surtout sur mon desktop et laptop (avec le combo clavier/souris c’est plus rapide). Par contre, sur mon Aus T100, j’utilise les apps Modern. Sur Windows 10, j’utilise tant les sites web que les apps modern. Beaucoup de développeurs ont bâclé, et continuent de le faire, leur app Modern et/ou leur site web, ce qui rend la navigation difficile sur un téléphone ou une tablette. Tout ne doit pas se faire uniquement par une application.

          • eslachance

            J’ai quand même une Microsoft Surface Pro 3 et mon PC à la maison est sur Windows 8.1 alors je sais quand même où en est la situation. Sur mon PC, 0 applications Modern sont utilisées – tout passe par des applications bureau (à part les configs qui ne sont plus dans le panneau de configuration). Sur mon Surface Pro 3, il y a une seule appli Modern et c’est mon e-book reader. C’est donc en parfaite connaissance de cause que je dis que sans le mode Desktop, Windows c’est de la merde en boite.

          • Alexandre Rodrigue

            Sur ça, je doit te contredire. Du moins pour ma part. Windows RT, ça craint, mais pas Windows 8.1 en utilisant juste les apps Modern. Anyway, Windows 10 va régler se troubles là, tu va pouvoir utiliser tes apps bureau comme des apps Modern et vice-versa. Va juste falloir que tes app bureau soient bien developper pour le touch si tu veux les utiliser en mode tablette.

            Et les configs sont encore disponible par le panneau de configuration. Je l’utilise souvent. Fait une recherche et tu vas le trouver.

  • Gaston

    Ubuntu Touch ???

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      François aurait pu parler de WebOS également. Il aurait pu tenté de lister tous les OS mobiles. Mais ce n’est pas le but de cette chronique.